Parler une langue étrangère : les avantages

Parler une langue étrangère : les avantages

alibaba-jackma

Apprendre une langue étrangère, ça peut être parfois le parcours du combattant. C’est surtout vrai selon notre langue natale, et ce qu’on souhaite parler. Un Français aura plus de facilités à apprendre l’espagnol ou l’italien, plutôt qu’un Chinois. Révolutionnaire, n’est-ce pas ? Pourtant, parler une autre langue, c’est s’ouvrir à une autre culture et à un autre monde. Et cela, peu importe celle que vous choisissez. Savoir être curieux, c’est ce qui nous pousse à cumuler des connaissances, et par extension à comprendre mieux ce qui nous entoure, mais pas seulement. Alors, quels sont les avantages de parler une langue étrangère ?

Parler une langue étrangère : une mémoire très sollicitée

Lors de l’apprentissage d’une langue étrangère, votre mémoire est votre meilleure alliée. Une certaine logique ou mécanique se construit au fil de l’enseignement. Il devient alors de plus en plus facile d’ajouter de nouveaux mots pour élargir son champ lexical. Parce qu’on déteste tous avoir un vocabulaire d’enfants de 5 ans, lorsqu’on s’exprime.

En plus, saviez-vous que quelqu’un qui parle plusieurs langues, arrivera plus facilement à en apprendre de nouvelles ? Surtout si elles appartiennent au même groupe linguistique. En fait, lors de l’apprentissage, chacun développe ses propres techniques qui nous aident à évoluer et comprendre ce qu’on nous enseigne. De fait, vous vous sentirez plus confiant que si vous vous jetiez dans le bain sans jamais avoir appris de langue. De plus, des recherches coréennes ont montré qu’en parlant une ou plusieurs langues, vous arriverez à mieux analyser les informations que vous recevez, comme votre cerveau sera habitué à se retrouver face à des situations moins familières.

Par extension, parler une langue étrangère ou plusieurs, aide à mieux vieillir en ralentissant le vieillissement. Je vous arrête de suite, il s’agit du plan mental dont on parle ici, et non physique, malheureusement. Il semblerait qu’en plus, les personnes connaissant plusieurs langues soient moins touchées par la redoutée Alzheimer.

Une concentration accrue lorsque vous parlez une langue étrangère

Lorsque vous parlez, rédigez ou écoutez une langue étrangère, vous vous focalisez dessus. Vous arrivez à le faire par réflexe, soit pour éviter de faire des erreurs, chercher les mots corrects, ou ne pas rater une information qui vous intéresse. Effectivement, vous fournissez plus d’efforts que s’il s’agissait de votre langue natale, et c’est normal. C’est d’ailleurs cette concentration qui vous fatigue à la fin de la journée. Vous ne vous en rendez pas compte sur le moment, mais le cerveau tourne à fond lorsque vous jouez les interprètes pour vos parents qui ne parlent pas un mot de chinois.

La créativité dans votre quotidien

L’autre point positif, c’est que vous développez un certain niveau de créativité en apprenant une autre langue et en la parlant. En effet, vous allez remarquer quelles méthodes vous conviennent le mieux. En expérimentant diverses techniques pour progresser, vous allez vous surpasser en imagination. Est-ce que je suis plutôt auditif ou visuel ? En vous posant d’abord cette question, vous allez pouvoir vous concentrer sur un aspect de l’apprentissage et vous y donner à fond. En créant également des routines, vous sollicitez votre créativité : chaque individu a ses facilités, vous êtes le seul à pouvoir déterminer vos besoins et ce qui vous facilitera la tâche. C’est pour ça que la France a du mal avec les langues (bien que d’autres pays soient dans le même cas) : les cours ne sont pas forcément adaptés à tous. 

Parler une langue étrangère, c’est s’ouvrir au monde

Une langue étrangère sans sa culture ou son histoire n’existe pas, elles sont indissociables. L’un peut pousser à se préoccuper de l’autre, mais en toute bonne logique, on s’intéresse aux deux. C’est pour cela qu’à l’école, vous avez certainement dû avoir des cours de civilisation sur le pays dont vous appreniez la langue.

En connaissant des faits culturels ou historiques, vous êtes plus enclin à accepter la différence, et donc à devenir plus tolérant. Pourquoi ? Parce que vous arrivez à voir les choses selon un point de vue différent ; vous êtes moins biaisé par votre vision, elle est moins centrée sur vous-même. Vous intéresser à un autre monde, c’est accepter de prendre du recul sur votre situation et à l’analyser (comme dit plus haut). D’autres expériences sociales prouveraient également que si vous parlez une langue étrangère, vous arriverez mieux à vous adapter au changement. Et comme l’avait dit un certain Darwin, celui qui survit est celui qui est capable de s’adapter.

Enfin, comprendre une autre langue vous offre la satisfaction d’avoir plus de renseignements. Faites-vous vos recherches en français uniquement ? Peut-être que taper la requête en chinois sur Internet vous aidera à trouver plus de documentations ?

Jack Ma, LE businessman chinois : une réussite grâce à l’apprentissage de l’anglais

Vous connaissez certainement le groupe Alibaba, ou le site Aliexpress.com, créés par Jack Ma. Avant qu’il n’entame une carrière de businessman à succès, le propriétaire de cette société a étudié l’anglais à l’université. Jack Ma, ou Yun Ma (Mǎ Yún, 马云) de son vrai nom, a par ailleurs exercé en tant que professeur de langue pendant un certain temps. Rien ne le prédestinait au début à devenir le fortuné qu’il est aujourd’hui. Mais qu’est-ce qui a pu déclencher un tel déclic pour le e-commerce

En fait, c’est lors d’un voyage d’affaires aux États-Unis, en tant que traducteur-interprète pour une filiale chinoise, qu’il découvre Internet. Revenu chez lui, il crée un des premiers sites chinois, China Pages. Mais ce n’est réellement qu’en 2003, qu’il fonde sa société, Alibaba et en 2010, son fameux site, Aliexpress

Jack Ma est considéré comme l’une des personnes les plus riches au monde (environ 50 milliards d’euros). Il n’aurait jamais pu le devenir s’il ne parlait pas anglais. Pourtant, il n’a même pas suivi d’études en commerce, cela met donc l’accent sur l’importance de l’apprentissage d’une langue étrangère et de sa maîtrise. Cela lui a permis d’être en avance sur son temps. Mais aussi d’avoir accès à beaucoup d’informations pour se démarquer de ses concurrents !

Vous connaissez maintenant les avantages qu’on a en parlant une langue étrangère (et encore mieux si c’est plusieurs). En plus, on en retire une très grosse satisfaction. Qui n’est pas heureux quand il arrive à se faire comprendre ? Cela fait du bien à l’égo, pour une fois. Et vous, quelles langues parlez-vous ou souhaiteriez-vous apprendre ? Est-ce qu’il y en a qui vous font peur ?

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “de l’importance de parler une ou plusieurs langues étrangères ?” organisé par Machiko et Laurent du Blog : apprendrelejaponais-découvrir le japon

  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire